Immeuble Optimum Entrée A
165 Avenue du Marin Blanc
BP 1207 - 13783 Aubagne Cedex
04 42 721 666
Terre Algérie

La Saoura

La Saoura est une région désertique du sud-ouest de l'Algérie. Elle est la mythique "Route du Soudan" se caractérisant par un chapelet d'oasis et de palmeraies verdoyantes qui longent le grand erg occidental. Une barrière de dunes de sable couleur or sembalant s'étendre à l'infini. Elle se caractérise également par un grand nombre de ksour ou forteresses du désert lui valant l'élaboration de tout un circuit touristique appelé "Sur la route de ksour". La vallée de la Saoura se démarque aussi par la présence de plusieurs stations préhistoriques et d'art rupestre.

 

Le grand erg occidental est un continent de dunes. A l'orée du grand erg et au pied des falaises arides, un chapelet de palmeraies forme un fleuve de verdure. De ce torrent vert, naît Timimoun, l'oasis la plus importante du Gourara. Elle se caractérise par une architecture de style soudanais.

Les dunes du grand erg occidental peuvent atteindre jusqu'à 120 mètres de hauteur et culminer à 673 mètres. Celui-ci est délimité au nord par l'Atlas saharien, à l'est par le M'Zab, au sud par le plateau du Tadmait et à l'ouest par les oasis du Touat et l'oued Saoura.

 

Au pied de Timimoun s'étend la sebkha, ancien lac salé, aujourd'hui à sec, champs de récolte de belles roses des sables. Au coeur de l'erg, de nombreux villages oasis avec souvent de grands châteaux forts de pierre ou d'argile (ksar) ou de nos jours encore, est maintenu un mode de vie ancestral.

 

L'architecture, l'hospitalité légendaire, l'artisanat... font du Gourara une région qui attire de nombreux visiteurs : une région où le déplacement en méharée est coutumier.

Bechar

Bechar

Béchar est la capitale de la Saoura. Une ville où cohabitent édifices modernes avec forteresses du désert. C'est une surprenante destination touristique jouissant de paysages naturels très contrastés où se côtoient les dunes à perte de vue avec des oasis luxuriantes émergeant comme par enchantement. De nombreux ksour longent des lits d'oued semablant défier les espaces désertiques et lunaires de la Saoura.

Taghit

C'est une des plus belles oasis de la Saoura qui se distingue par d'impressionnantes dunes où l'on s'adonne au ski sur sable. On y célèbre une grandiose fête appelée "Maoussim Taghit" en l'honneur de la cueillette des dattes : source principale de revenu de la population.

Beni Abbès

C'est une destination touristique constituée de plusieurs ksour séculaires et d'une belle oasis de plus de 10.000 palmiers et arbres fruitiers.

On s'y rend pour célébrer avec fgaste la naissance du prophète Mohamed qui se fait à coup de chants, danses et salves de baroud comme on y vient pour visiter le refuge du père de Foucauld.

Musée de Beni Abbès

Il renferme d'importantes collections de différents fossiles, d'outils remontant à la préhistoire et plusieurs animaux empaillés vivant dans la région ainsi qu'une exposition de produits de l'artisanat saharien.

Kerzaz

Taghit

Beni Abbès

Kerzaz

C'est une autre escale de la route des ksour qui mérite qu'on s'y arrête pour contempler ses beaux paysages et son vieux ksar remontant à plusieurs siècles mais aussi siège de la zaouia El Kébira incitant au pèlerinage.

Naama

Elle est connue pour la variété de ses paysages naturels où des montagnes contrastent avec des dunes de sable et d'espaces désertiques. Certaines régions surprennent comme Ain Ouarka où l'on se croirait sur une autre planète et où l'on trouve une source thermale et des zones humaides peuplées d'oiseaux migrateurs.

Elle englobe différents ksour séculaires comme elle abrite plusieurs stations rupestres remontant au néolithique comme Tiout et Moghrar. Elle est célèbre pour ses nombreuses fêtes locales mais aussi pour avoir accueilli l'écrivain et journaliste Isabelle Eberhardt qui tomba amoureuse de cette région.